Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 23:37
La sécurité dans votre salle de bains

La cohabitation eau/électricité dans une salle de bains entraîne des règles strictes ! Tout d'abord, vous devez protéger votre circuit électrique par un ou plusieurs dispositifs différentiels à haute sensibilité (30mA). De nombreux appareils, ainsi que les pièces métalliques des sanitaires doivent être reliés à la prise de terre. Attention, dans ce domaine, la liste est longue et certains équipements ne doivent en aucun cas y être reliés ! Demandez conseil à votre électricien.

La norme NF C 15-100 définit 4 niveaux de protection pour une salle de bains, à l'intérieur desquels sont autorisés, ou non, les équipements  :

Dimensions des volumes

  • Volume 0 : zone de la baignoire ou de la douche. Tout équipement électrique y est interdit !
  • Volume 1 : zone au-dessus de la baignoire ou du bac de douche, sur une hauteur de 2,25 m à partir du sol ou du fond de l'équipement sanitaire. Sont autorisés : les éclairages alimentés en Très Basse Tension de Sécurité 12 V (TBTS 12 V) ; pour ces derniers, exigez qu'ils portent la norme NF et qu'ils soient protégés contre les projections d'eau.
  • Volume 2 : zone qui s'étend sur une largeur de 60 cm après la baignoire ou la douche (zones 0 et 1). Peuvent y être installés, à condition qu'ils soient à double isolation (classe II), qu'ils portent la norme NF et qu'ils soient protégés contre les projections d'eau : un chauffage électrique, un éclairage en 230 V.
  • Volume 3 : zone qui va au-delà des 60 cm et qui s'étend sur une largeur supplémentaire de 2,40 m. Sont autorisés : les interrupteurs, les boîtes de connexion, les appareils et les matériels électriques de classe I et les prises de courant de type 2P + T. Tous doivent être protégés contre les chutes d'eau verticales et porter la norme NF.

Attention : concernant les chauffe-eau électriques, ceux-ci peuvent (s'il n'y a pas de place ailleurs !) être installés dans les zones 1 ou 2, à condition :

  • d'être installés le plus haut possible,
  • d'être alimentés en 230 V,
  • de posséder des canalisations d'eau en matériau conducteur,
  • d'avoir un circuit d'alimentation électrique protégé par un dispositif différentiel à haute sensibilité inférieur à 30 mA.

Partager cet article

Repost 0
Published by sabih
commenter cet article

commentaires