Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:57

Rénovation de piscine : la résine de polyester au secours des vieux bassins

Il n'y a rien de plus triste qu'une piscine mal entretenue qui se délite. Sauf que la rénovation d'une piscine n'est pas a priori une tâche aisée et bon marché. Une solution économique et efficace existe cependant : la résine de polyester, avec une technique issue de la construction des coques de bateau. Découverte.

 

Alain Preghenella, associé fondateur (avec son frère Roger) et responsable de PPE sarl PRE-COM, une société familiale spécialisée dans la rénovation de piscine et de vieux bassins, ne craint pas la concurrence. "La technique de rénovation de piscine avec du polyester que nous avons mise au point n'est pas facile à maîtriser ; un canoë-kayak, ce n'est pas une piscine", dit-il en riant. Il sait de quoi il parle puisque, avant de créer sa société dans le Var (83), il était chef de fabrication à La Rochelle (17) chez un fabricant de bateau dont les coques sont conçues en polyester.

 

L'idée est venue par hasard, en rénovant un bassin pour lui-même. "Je suis parti du principe que dans un bateau, on empêche l'eau d'entrer, dans une piscine, il faut l'empêcher de sortir", dit-il. Sauf que sur un support existant en mauvais état, non seulement sa technique rend de nouveau étanche une piscine mais le polyester permet de l'embellir, voire de la transformer selon les désirs du client.

 

Capable de s'adapter quel que soit le matériau utilisé à l'origine - béton, pierre, bois, panneaux en métal, remplacement de skimmer, ou débordement à la place de skimmers, etc. -, sa solution technique répond à tous les besoins. En témoigne la transformation, pour un particulier en plein coeur de Draguignan, d'un ancien bassin de rétention d'eau, vieux de plus de 200 ans, en une étonnante piscine contemporaine. De fait, de plus en plus de collectivités locales font appel à lui pour restaurer et rénover bassins et fontaines. Des centres de Thalasso également.
Mais revenons-en aux piscines. Au fil du temps, des piscines mal entretenues (à cause souvent d'une température trop chaude notamment), abandonnées, trop peu utilisées ou subissant des mouvements de terrain (résidences secondaires), s'usent et perdent leur étanchéité, leur revêtement et leurs couleurs. L'occasion pour les (nouveaux) propriétaires d'envisager une réfection complète. Sauf que les techniques traditionnelles peuvent se révéler coûteuses.

D'où l'intérêt de la technique utilisant le polyester (utilisée par moins d'une dizaine d'entreprises en France) qui, outre des prix très compétitifs, propose également des temps de chantier plus courts puisque la rénovation d'une piscine simple et traditionnelle de 10x5m, par exemple, ne prend qu'une semaine (plus une semaine pour la mise en eau) pour un coût, dans ce cas, d'environ 6.500 euros HT (TVA 19,6%). A noter d'ailleurs que la technique s'applique également sur des supports neufs, juste après le gros oeuvre par exemple.

 

Pour rappel, ce sont les américains qui ont développé la notion de coque de bateau en polyester, matériau composite indétectable par les radars. De l'intention militaire première s'est développée une industrie de marine. Ce n'est que récemment que des entrepreneurs tels Alain Preghenella l'ont adaptée aux piscines. Outre ses qualités d'étanchéité, l'intérêt de cette technique est qu'elle permet d'épouser toutes les formes des bassins, du plus petit au plus grand, de l'angle droit à la courbe. Elle permet aussi d'agrandir un bassin, de créer une forme, de remonter un fond, etc. le tout en préservant le cas échéant les pierres ou les plages existantes.

 

Concrètement, le polyester, qui se présente sous forme de résine semi-épaisse et visqueuse, est appliqué au rouleau sur de la fibre de verre déroulée (ou projeté en machine) sur le support. Cela est simple à écrire mais ce n'est pas à la portée des bricoleurs. En effet, c'est bien d'un véritable chantier qu'il s'agit, même si, pour une rénovation simple, les désordres occasionnés sont minimes. Dans le cadre d'une extension, il peut y avoir par exemple du travail de gros oeuvre à réaliser (en ce cas sous-traité à une entreprise de maçonnerie), la création de l'espace technique quand il s'agit de transformer un bassin en piscine. Puis il faut créer la nouvelle forme et que la surface du support soit préparée avec minutie. Il faut ensuite passer plusieurs couches de résine dans des conditions de mise en oeuvre strictes. C'est la raison pour laquelle Alain Preghenella se déplace systématiquement sur site afin de prendre toutes les mesures nécessaires et d'établir un cahier des charges rigoureux puisque, selon les difficultés rencontrées, la rénovation peux coûter de 5.000 euros à 20.000 euros, soit le prix d'une piscine neuve (mais avec le cachet de l'ancien).

 

La technique a désormais fait ses preuves et l'entreprise de Alain Preghenella a un carnet de commande bien rempli (huit mois d'avance en moyenne), avec des clients de plus en plus prestigieux.

Bien entretenue, la piscine, désormais comme neuve, ne bougera plus pendant au moins quinze ans car le polyester ne s'use pas. Alors que l'étanchéité des bassins est généralement exclue des garanties décennales, Alain Preghenella offre à ses clients cinq ans ferme de garantie, plus cinq ans de garantie dégressive.


Partager cet article

Repost 0
Published by sabih
commenter cet article

commentaires