Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 09:49

Espaces de rangement : le temps de la réflexion

Les professionnels sont unanimes, les appartements sont de plus en plus petits et les problèmes de rangement sont donc de plus en plus aigus. Sauf que décider de réaménager sa maison ou son appartement, afin de disposer d'espaces de rangement mieux organisés ou plus nombreux, n'est pas une opération aussi simple qu'il y paraît.

 


La raison en est simple. "Un mauvais fonctionnement et des habitudes de rangement incohérentes et peu pratiques donnent invariablement naissance à un désordre ambiant et à la sensation désagréable d'encombrement permanent. Du studio à la maison, ce n'est qu'une question d'échelle et de temps!", explique ainsi l'architecte Marie-Pierre Dubois-Petroff, auteur d'un ouvrage intitulé 'Gain de place' (1).

Quel est le besoin ? Comment vivons-nous ? Comment rangeons-nous nos affaires ? Voulons-nous tout cacher ? Autant de questions qu'il convient de se poser avant même de commencer à chercher des solutions. "Pour définir ces besoins, nous sommes d'une indiscrétion phénoménale", s'amuse pour sa part Didier Barray, architecte également. "La définition du besoin est impérative : quel usage de l'ordinateur, du fax, de l'imprimante par exemple", explique à son tour M. Barboux, menuisier et créateur de l'enseigne 'Le monde du placard'.

Ainsi, que vous décidiez d'acheter et monter vous-mêmes vos meubles achetés en grande surface, de faire appel à un artisan ou à un architecte, il n'est pas possible de faire l'économie de cette réflexion car c'est elle qui va, au final, déterminer l'agencement de vos rangements.

 

C'est tout un mode de vie qu'il faut passer à la loupe, de la cuisine aux chambres en passant par le séjour et l'entrée, sans compter que les couples doivent parvenir à se mettre d'accord. "Ce n'est pas toujours simple", admet Didier Barray. "Au final ce sont souvent les femmes qui décident car elles sont plus prioritaires, plus précises et plus pratiques car elles sont généralement les premières concernées. Les hommes s'attachent plus au gadget : où vais-je mettre mes cravates ou mes cannes à pêche ou mes clubs de golf ?", dit-il. "Enfin, il ne faut pas surestimer ses désirs car les modes, les désirs passent, il faut donc faire le tri du nécessaire, de l'utile et de l'accessoire", ajoute-t-il.

 

Cette réflexion en amont doit aboutir à une définition de la fonction (un dressing pour les vêtements, une bibliothèque pour les livres et l'ordinateur, un espace dédié aux accessoires tels l'aspirateur par exemple, etc.). Se posera alors la question de l'intégration puis, enfin, de l'habillage. A noter cependant que si la notion de fonction est primordiale, elle ne doit pas occulter l'aspect décoratif. En effet, on peut être très content de la fonctionnalité d'un meuble ou d'une installation pour s'apercevoir six mois plus tard que la pièce où il se trouve n'en sort pas valorisée.

Au final, comme le rappelle Marie-Pierre Dubois-Petroff, "des rangements pratiques et efficaces doivent avant tout être logiques et faciles".

Partager cet article

Repost 0
Published by sabih
commenter cet article

commentaires